Entrer votre recherche

Tags: ,

PLAINES DE MONCHON (BOFFA) : 3400 HECTARES DE PLAINES AMENAGEES ENVAHIES PAR LES CHENILLES

Partager

A en croire à Lansana Camara, conseiller de l’Agence nationale de promotion rurale et de Conseil agricole (ANPROCA) de la Sous-préfecture de Toungnifily dans Boffa, l’invasion des chenilles légionnaires et des poux du riz a été constatée, il y a 15 jours.  

Il ajoute que ces insectes voraces dévastent tout sur leur passage. « Ils ont attaqué toute la plaine de Monchon, même des pépinières, on ne peut plus récupérer. 2400 hectares de plaines aménagées et plus de 1000 surfaces non aménagées sont touchées», a indiqué le Conseiller de l’ANPROCA.        

Interrogé sur les moyens de lutte, Lansana Camara a fait remarquer qu’ils sont très limités. « Il y a des insecticides au marché qui coûtent très chers que les paysans ne peuvent pas acheter. Le prix varie entre 90 à 100 000 GNF  ».

Il a par ailleurs relevé qu’il y a dix jours de cela, qu’ils (les paysans, Ndlar) auraient informé  la hiérarchie préfectorale et régionale. « C’est l’inspecteur même qui s’était déplacé et qui a recueilli les échantillons avec nous. Mais jusqu’à présent, il n’y a pas eu de réaction », a répondu le Conseiller de l’ANPROCA.

Il poursuit en soulignant que si les dispositions ne sont pas prises, ça sera une perte totale de la campagne.

Avant de déclarer que certains paysans se débrouillent en achetant les insecticides. «Mais le problème qui est là, c’est que quand vous traiter votre champs et que le voisin ne traite pas, ça revient à zéro, les chenilles reviennent. Nous demandons un SOS », a-t-il sollicité.

Fabien Désiré 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :