Entrer votre recherche

Tags:

GUINEE: 502 CLINIQUES RECENSEES DANS LES CINQ COMMUNES DE LA CAPITALE…

Partager

C’est une information de l’Ordre National de la Médecine Libérale (ONAMEL) et la Fédération des Associations des Cliniques, ONG Cliniques et Para cliniques de Guinée (F/ACPG). Ces derniers étaient devant la presse  vendredi 01 août 2019,  à la maison des journalistes sise à Kipé Dadya à Ratoma.

Présentant le secteur,  Docteur Golé Béavogui, président de la Fédération des associations cliniques, ONG cliniques et Para-cliniques F/ACPG, a indiqué qu’un recensement de ces Structures a été fait depuis 2015 et réparti comme suit: 502 dans les 5 communes de Conakry ;2000 à la préfecture de Coyah et 105 à l’intérieur du pays avec une moyenne  d’employabilité de 12 prestataires par clinique, soit au total 9.684 emploi directs, repartis de la façon suivante: environ 2618 médecins diplômés, 3400 infirmiers et sages-femmes, 1501 laborantins et 2165 Assistants techniques de la santé,…

Poursuivant, Dr Béavogui  a regretté du fait qu’une autre minorité évolue dans l’anarchie totale décrédibilisant la vraie valeur des cliniques privées au risque de perdre la confiance du gouvernement et des populations. « Pour mettre  un terme à cette anarchie, nos deux Organisations sollicitent la réforme du secteur. Une réforme profonde pour parvenir à une meilleure structuration ou moralisation de la coopération médicale privée afin de répondre mieux aux attentes de la population  et aux nouvelles orientations du gouvernement guinéen », a-t-il souhaité.

La Fédération ACPG et ONAMEL par la voix de  Dr Golé BEAVOGUI , plaide que le ministère de la Santé les aide à avoir une Direction Nationale réellement et authentiquement privée auprès du Département. Et a ajouté, l’opération de la cartographie sanitaire privée à l’intérieur du pays et une révision de recensement dans la capitale Conakry pour une meilleure intégration du système sanitaire privé en Guinée. « La réduction du nombre de documents à fournir pour les agréments de 14 à 5 à savoir : demande manuscrite dans laquelle est mentionnée la localisation et la tenue correcte du local; le diplôme légalisé ; la carte de l’ordre des médecins et avis motivé de l’ordre national des médecins privés de Guinée (laborantin, ATS, infirmiers et sages -femmes) ; avis motivé de la fédération ACFG;4 photos d’identité. Et, une fois, l’agrément obtenu, l’intéressé déposera une copie à sa DPS de la zone ; en plus, la Création d’une banque de microcrédit pour les SSP à l’instar des autres pays comme moyen de subvention; la mise en place et la validation des Ordres des Médecins des poules (privée et publique)», a-t-il cité.

Dougo  Guilavogui d0

Étiquettes:

Vous aimeriez aussi ceux-ci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :