Entrer votre recherche

Tags:

DR NICOLAS ZOUMANIGUI CARDIOLOGUE A DONKA: « Un AVC pris en charge à temps ne peut avoir aucune conséquence »

Partager

A la suite de nombreuses pertes en vie humaine causées la plupart des cas par les maladies cardiovasculaires,  notamment les AVC (Accidents vasculaire cérébral), votre rédaction a rencontré Dr Nicolas Zoumanigui, médecin chef à la cardiologie de Donka. Dans cet entretien il évoque les causes et les conséquences de ces accidents cardio- vasculaires et les moyens de les prévenir. Lisez!

Icienguinée.com : Bonjour Dr, dites-nous c’est quoi l’AVC ?

Docteur Nicolas Zoumanigui : L’AVC,  accident vasculaire cérébral ou ‘’attaque cérébral’’(AVC), c’est la mort d’une partie du tissu cérébral, d’une zone bien déterminée qui est souvent causée par un problème vasculaire. Selon certains neurologues, c’est lorsqu’il y a un déficit lié au cerveau pendant  les 24 heures.

 Pour définir l’Accident vasculaire cérébral (AVC), les cardiologues disent que c’est un infarctus et la mort du tissu cérébral liée au manque d’apport du sang. Cela peut être dû à un caillot qui bouche l’artère, vascularisé la partie. Ou alors, cela peut être aussi un processus d’athérosclérose des artères qui irriguent le cerveau. Ça peut être  l’artère cérébrale antérieure ou moyenne. Et, lorsque cette artère est coupée par  une force, ça provoque ainsi la mort du tissu cérébral. C’est ce qu’on appelle AVC.

  Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Le malade lui-même ressent soudainement le vertige et  tombe. Au réveil, soit une partie du corps est paralysée ou il a des troubles de la vision ou du langage.  

Dites-nous les types d’AVC  qui existent ?

Généralement, il y a deux types d’AVC : hémorragique et isthmique.

L’AVC hémorragique : c’est quand un vaisseau est coupé par une force interne. Par exemple l’hypertension artérielle sévère, avec des risques associés peut déclencher une hémorragie cérébrale. Donc, les symptômes sont la concrétion de la partie où il y a eu l’hémorragie. Et vous avez les déficits neurologiques qui sont liés à cette partie.     

L’AVC ischémique : dans ces conditions, quand l’artère est thrombose, ça peut être dû au manque d’une certaine capacité au niveau du cerveau parfois à la longue, il peut causer une thrombose d’ischémique ; c’est-à-dire le sang ne circule plus au territoire concerné. Ça peut être une inflammation des vaisseaux y compris les artères qui conduisent finalement à  l’artère concerné.        

Parlez-nous des causes de l’AVC?

Elles sont entre autres : l’hypertension artérielle avec un chiffre très élevé ; le trombone angéite ; l’artériosclérose. Généralement, les personnes âgées ont un  facteur de risque très élevé comme hypercholestérolémie ; le tabagisme. Il y a aussi la maladie du tissu conjonctif qui attaque généralement le cerveau…

Quelles mesures préventives pourrions-nous prendre contre cette maladie ?

La prévention de l’AVC est multifactorielle parce qu’il y a des risques environnementaux, les habitudes alimentaires comme manger trop gras, salé, sucré…

Dans ce cas, avoir une hygiène environnementale, alimentaire et physique est une des recommandations à ne pas ignorer. Prenons l’exemple sur un sportif qui a moins de risques d’AVC que celui qui ne pratique pas le sport.

Vous devez avoir une idée sur la prise en charge de l’AVC en Guinée ?

Nous avons toutes les chances de le faire. Une prise en charge adéquate d’un AVC que ce soit hémorragique ou Ischémique, permet de récupérer. Mais c’est quand ils se rendent très vite à l’hôpital  après la crise. Les 99% des malades récupèrent sans les moindres séquelles.

   Quel traitement il faut pour guérir d’AVC ?

Quand il s’agit d’AVC hémorragique, les neurochirurgiens ouvrent le crane pour enlever l’hématome. 

Cette opération est-elle possible en Guinée ?

Oui bien sûr ! Nous avons des Guinéens  spécialistes dans ce domaine. Quand il s’agit d’AVC ischémique, nous avons une grande expérience.

Peut-on savoir les conséquences  de l’AVC ?

La conséquence de l’infarctus cérébrale est très grave.  C’est pourquoi d’ailleurs on l’appelle accident cardio-majeur parce que ça rend l’individu infirme. Pire, ça peut entrainer la mort subitement quand le cerveau est attaqué.

Interview réalisée par Sayon N’Diaye

Étiquettes:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :