Entrer votre recherche

« NOUS SOMMES LA VOIX DE LA MAJORITE SILENCIEUSE .MACENTA DIT NON A UN 3E MANDAT », DIXIT ROBERT KALIVA GUILAVOGUI

Partager

La dernière sortie de l’ancien ministre Lousseny Camara à travers laquelle, il dit son engagement de faire adhérer les citoyens  de Macenta au projet de la nouvelle Constitution, des voix s’élèvent. Notamment celle du chargé de communication du mouvement Elazologa , Atebein, Robert Kaliva Guilavogui dit” Junior Pkapkataki.

Pour ce dernier,  le ministre ne parle qu’à son nom personnel. « Peut-être il veut  que le Président de la République le désigne comme parrain politique de Macenta mais ça ne marchera pas. Nous, on reste serein. Nous connaissons ceux qui peuvent dire oui à ce projet dans Macenta. Ce sont les dépositaires ; les sages, les patriarches et autres », a-t-il dit.

Parlant des projets qui sont actuellement lancés par le gouvernement,  Robert Kaliva Guilavogui de souligner que c’est dans le  but de gagner l’adhésion des populations. Mais,  « nous ne croyons pas à la faisabilité. On nous parle de 15 kilomètre de bitume et autres. D’ailleurs, c’est un projet qui n’a même pas réussi de financement.  C’est le même le cas du stade de Macenta qui a été confié à un entrepreneur. Il a financé à 30%. Ce dernier n’a pas encore reçu un franc. C’est pourquoi, les travaux sont arrêtés », a-t-il expliqué.

Pour l’adhésion de la population de Macenta au projet de la nouvelle Constitution, Robert Kaliva Guilavogui a indiqué que les citoyens de Macenta restent sereins. « Nous ne croyons pas. Nous sommes la voix de la majorité silencieuse .Macenta dit non à un 3e mandat . Nous sommes sur le terrain. Nous avons pris attache avec toutes les sensibilités. Et ceux qui disent oui  et ceux  qui disent non,  nous vivons dans la même galère. Ils veulent faire de ce projet du 3e mandat comme un fonds de commerce pour s’enrichir.  Ça ne marchera pas. C’est pourquoi, nous lançons un appel au Président Alpha Condé, au lieu de  donner des milliards  à un clan, qu’il prenne ces milliards et les investir dans le cadre du développement de notre préfecture. C’est par cette voix, qu’il pourra s’approcher mieux de nos populations. Qui, je le rappelle  ont voté pour lui en 2010 et 2015 », a-t-il noté.

Mouctarou Diallo

Étiquettes:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :