Entrer votre recherche

Kankan et Kouroussa : Moustapha Naïté satisfait de l’évolution des travaux routiers en cours

Partager

Dans le cadre de la mission de suivi des travaux routiers lancés par le Chef de l’Etat en décembre dernier, le ministre des Travaux Publics a visité hier, samedi 19 mai 2019, les chantiers de la voirie urbaine de Kankan, celle de Kouroussa et la route nationale Kouroussa-Cisséla-Dabola. A l’issue de sa tournée dans ces différents chantiers, Moustapha Naïté s’est dit satisfait de ce qu’il a constaté sur le terrain, rapporte l’envoyé spécial sur place.

Le ministre et la délégation qui l’accompagne ont commencé leur visite par le chantier de la voirie urbaine de Kankan. Moustapha Naïté s’est entretenu avec les responsables de la société Guiter SA, société en charge de ces travaux. Il s’est ensuite rendu à Kouroussa où il a également visité les travaux de bitumage des voiries urbaines de cette ville, avant de mettre le cap sur le chantier de la route nationale Kouroussa-Cissela-Dabola. Partout, le ministre a fait son constat sur le terrain et a écouté les entreprises en charge d’exécuter les travaux.

Ibrahima Pépé Traoré

A Kouroussa, Ibrahima Pépé Traoré, directeur technique et chargé des opérations de BEGEC-Travaux, l’entreprise en charge du bitumage de 15 kilomètres de voiries de cette ville, est revenu sur le taux d’exécution actuel des travaux. « Nous sommes entre 50 et 60% d’exécution par endroits hormis les travaux de bitumage qui sont en cours. Des difficultés, il y en avait au départ, parce que c’est la voirie urbaine : il fallait dégager l’emprise, il fallait par endroits demander excuses aux uns et aux autres pour pouvoir enlever les baraques et les maisons qui sont dans le décor, mais à présent tout va bien », a-t-il dit.

Parlant du tronçon Kouroussa-Cissela, dont son entreprise et celle de HENAN CHINE sont chargées de co-exécuter les travaux, Ibrahima Pépé Traoré a indiqué que là aussi, les choses évoluent très bien, soulignant qu’ils sont à la phase d’installation. « Nous sommes dans la base vie logistique, où vous avez constaté que l’installation de la base vie est presqu’à 100%. Et, vous avez constaté un peu à la rentrée de Kouroussa où on est en train de construire le logement plus les bureaux de la mission de contrôle ; et derrière, 14 kilomètres après Cissela, nous avons comme installation, l’exploitation de la carrière de concasseur. C’est les travaux préparatoires, nous sommes à la phase d’installation. Les travaux proprement dits débuteront bientôt. Mais, tous les moyens sont réunis pour que nous exécutions dans le délai requis », a-t-il rassuré.

Deng Xiaolei

De son côté, Deng Xiaolei, directeur de projet China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), entreprise en charge des travaux du tronçon Cissela-Dabola, a dit que les travaux de l’ombre sont presqu’arrivés à terme et que son entreprise va bientôt démarrer les travaux proprement dits. « C’est notre entreprise qui prend en charge la réhabilitation de la route Dabola-Cissela. Nous avons terminé l’installation de la base vie et notre premier lot de matériels arrivera avant la fin du mois, les autres machines arriveront le mois prochain. Et, notre personnel principal est déjà sur place », a-t-il dit.

Pour sa part, le ministre des Travaux Publics a dit qu’au regard de ce qu’il a vu sur le terrain, ses impressions sont bonnes. Il est rassuré quant à la réalisation à date des travaux des différents chantiers visités.

Moustapha Naïté

« En ce qui concerne la voirie urbaine de Kouroussa, de 15 kilomètres, nous avons constaté effectivement que les travaux de fondation ont commencé à peu près à 60% et les travaux d’assainissement aussi sont en cours. Donc, on peut noter une certaine satisfaction quant aux travaux en cours au niveau de Kouroussa. Par rapport au projet de la route nationale numéro 2 qui va de Kouroussa à Dabola, les deux entreprises adjudicateurs HENAN CHINE et CCECC, nous avons constaté effectivement l’installation de bases vies, ce qui est très encourageant. Aussi, l’identification des carrières est déjà faite, et la mobilisation des équipements en cours.

Nous avons demandé à l’entreprise d’accélérer la cadence pour que d’ici la fin de la saison des pluies, qu’ils puissent commencer de façon plus pressante. Les missions de contrôle sont en négociation maintenant, nous allons bientôt finaliser le contrat des deux missions de contrôle et elles seront aussi en place avant la fin de la saison des pluies pour que les travaux démarrent en termes de terrassement. Mais d’ici, il a été demandé aux entreprises d’entretenir la route, de maintenir la route pour le trafic, ce qui est déjà une obligation contractuelle. Donc, nous sommes satisfaits de l’évolution de ce tronçon qui est financé par la Banque Islamique de Développement et le gouvernement guinéen », a dit Moustapha Naïté.

Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :