Entrer votre recherche

Les opposants au 3e mandat ‘’n’ont pas le droit de parler au nom de tout le peuple’’, selon un proche de Kassory Fofana

Partager

La question d’un éventuel troisième mandat pour Alpha Condé continue d’alimenter les débats au sein de la classe politique guinéenne. Pour l’ancien vice-président du parti Guinée pour tous (GPT), tous ceux qui s’opposent à la révision de la constitution devraient accepter d’aller au référendum.

Selon Sory Sow, proche de Kassory Fofana, aucun leader d’opinions n’a le droit de parler au nom de tout un peuple. ‘’On nous parle aujourd’hui du respect de la constitution, mais il faut qu’ils sachent qu’ils n’ont pas le droit de parler au nom de tout le peuple de Guinée. Ils n’ont pas la légitimité de parler au nom du peuple’’, a déclaré ce membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel.

‘’Ils n’ont rien fait pour le peuple quand ils étaient aux affaires. On les a vus à l’œuvre et on sait de quoi ils sont capables. Ils sont aujourd’hui en train de faire croire au peuple qu’ils sont la solution, mais on sait ce qu’ils ont fait’’, a-t-il ajouté au micro de VisionGuinee, en faisant référence aux opposants au régime d’Alpha Condé, sans les citer nommément.

Sory Sow estime que ‘’la meilleure façon de laisser le peuple s’exprimer, c’est en allant aux urnes. Seul le peuple peut donner le pouvoir ou le retirer et la meilleur façon de savoir si le peuple est avec toi, allons aux urnes’’.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :