Entrer votre recherche

La tension monte entre Kigali et Kampala

Partager

Les deux pays s’accusent d’abriter des rebelles hostiles à leurs gouvernements. Dernière illustration de la détérioration de ces relations : la fermeture non confirmée par Kigali de la frontière ougando-rwandaise.

Le Rwanda a accusé mardi son voisin ougandais de soutenir des rebelles à son autorité, une accusation fermement démentie par Kampala.

Le ministre rwandais des Affaires étrangères, Richard Sezibera, a déclaré à des journalistes que Kigali détenait des informations selon lesquelles “le Congrès national rwandais (RNC) reçoit le soutien d’Ougandais”.

Kampala a rejeté mardi ces accusations.

“Il est faux de dire que l’Ouganda abrite des éléments combattant le régime au Rwanda”, a assuré le ministre des Affaires étrangères, Sam Kutesa, dans un communiqué.

Ces tensions ne sont néanmoins pas nouvelles, analyse Filip Reyntjens, professeur de droit et de sciences politiques à l’université d’Anvers et spécialiste de la région des Grands Lac.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :