Entrer votre recherche

Le Japon finance la construction du lycée de Manéah (Coyah) et la rénovation du collège Niger (Faranah)

Partager

COMMUNIQUE- Le jeudi 25 février 2019, Madame Yuko Hotta, Chargée d’affaires de l’Ambassade du Japon en République de Guinée et les représentants de  deux associations guinéennes, ont signé les contrats de don portant sur la construction du Lycée de Manéah (préfecture de Coyah) et la rénovation du collège Niger (préfecture de Faranah).

Le projet de construction du lycée de Manéah est présenté par l’Association des jeunes « Force Naturelle » pour le Développement de Manéah dont le président Monsieur Ousmane Karamoko CAMARA est le signataire. Ce projet, d’un montant de 173 297 $ US (environ 1 500 000 000 GNF), va permettre la construction du premier lycée public de la Commune Rurale de Manéah, qui est une zone confrontée à une forte augmentation de sa population, sans que les infrastructures sociales suivent le rythme. Ce lycée sera établi avec un bâtiment de 9 salles de classe et bureau avec leur mobilier, ainsi que de 3 latrines, dans l’enceinte du collège de Manéah.

Le projet de rénovation du collège Niger, est présenté par le CLUB DES AMIS DU MONDE – FARANAH, dont le Coordinateur régional Monsieur Mamadou Saran CAMARA est le signataire. Ce projet, d’un montant de 87 855 $ US (environ 760 000 000 GNF), financera la rénovation d’un bâtiment ancien de 7 salles de classe avec leur mobilier et de 4 latrines. Aucune rénovation n’a été faite pour le bâtiment principal, après l’établissement de ce collège, dans la Commune Urbaine de Faranah, en 1962. Avec le temps, ce bâtiment s’est tellement dégradé que la moitié des salles de classe ne fonctionnent pas, et il doit être rénové pour augmenter le nombre de salles en fonction, mais aussi pour garantir la sécurité des élèves et des enseignants.

Par ces projets, le Japon poursuit ses efforts et ses investissements aux côtés de la Guinée, notamment dans l’éducation, qui est un des piliers des axes d’intervention du Japon en Afrique, tel qu’il ressort de la 6ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 6). Ainsi, depuis le début sa coopération en Guinée, le Japon a financé plus de 1 000 salles de classe, et s’attache à leur répartition sur tout le territoire national.

Ambassade du Japon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :