Entrer votre recherche

Kaporo-rails, du déjà vu !

Partager

Le déguerpissement des occupants de domaines soit disant réserves de l’Etat, caractérisé par la démolition des habitations et des commerces à Kaporo relève d’une machination déguisée depuis plusieurs années.

Cette zone de Conakry a la particularité d’être une cible préférée pour la destruction, avec comme argument moribond la récupération et la valorisation d’une réserve foncière de l’Etat. Ce même Etat dont les agents corrompus ont vendu illégalement des parcelles en toute impunité, sachant que leurs actions étaient de la pure forfaiture et escroquerie contre les acheteurs. Ceux dont les maisons sont détruites, ne sont que des doubles victimes d’un Etat prédateur, destructeur, injuste, inhumain…

En effet, aucune enquête n’a été diligentée pour situer les responsabilités de tous ceux qui se sont trempés dans la vente des terrains et la délivrance des titres fonciers dans la zone de Kaporo. Sont blâmés et lésés ceux qui y habitent, pendant que la mafia qui gangrène la fonction publique opère toujours sans aucune crainte. Les soucis et les angoisses des déguerpis dans l’un des pays, les plus pauvres au monde n’ont aucun effet. Pas d’état d’âme est le nouveau slogan dans la cite pour ceux qui pensent être éternels.

La force et les muscles que le régime actuel est en train d’exhiber face à de faibles citoyens désemparés, brimés, dépossédés, arnaques, victimisés…est un signe inquiétant qui démontre l’abandon du peuple par ceux qui ont pour mission la protection et l’amélioration de ses conditions de vie.

La Guinée est assez vaste avec des ressources foncières conséquentes dans toutes les régions du pays pour bâtir une toute nouvelle capitale administrative moderne. Si la volonté politique était futuriste, cohérente, saine; si la vision et la compétence des leaders étaient avérées, le pays aurait sorti la tête de l’eau depuis longtemps.

Pour rejoindre le président Turque Erdogan surpris de qu’il a vu de la capitale guinéenne; tout le monde sait que Conakry ne répond pas aux normes requises pour une ville du futur, quels que soient les aménagements qui y seront faits. C’est une ville hors pair, mal lotie, insalubre, tapie dans l’obscurité, dépourvue d’infrastructures de tout genre…Il n’y a pas photo entre Conakry, comparée à Abidjan, Dakar, Lomé, Accra, Abuja…pour ne citer que ces quelques capitales.

Mais nous pouvons prendre exemple sur le Sénégal pour bâtir notre ‘’Diamniadio’’, que de détruire des habitations construites sur quelques petits hectares à Kaporo, au nom d’un utopique nouveau centre directionnel.  Bâtir au lieu de détruire, c’est mieux!

Almamy Kemo

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :